◂ La gravure à l’eau-forte

~  Le Matériel :

 vernis + pinceau, – pointe-sèche,  papier gravure,  scotch,  presse,  linges, encre,  eau,  Plaque de zinc de 10x15cm,  une photo de 10 x 15,  bac, + acide nitrique 10%,  papier calque et carbone,  gants, + lunettes de protection,  résine, + poupée de tissus,  white spirite + alcool à bruler.

La gravure à en creux sur plaque de metal apparait simultanément en Allemagne et en Italie vers 1450. Ses principaux procédés, que nous avons expérimentés, sont l’eau-fort*, la pointe-sèche* et l’aquatinte*.

~  Procédé :

Se protéger les mains et les yeux des projections d’acide avec des gants et des lunettes.

A l’aide du papier calque et du papier carbone, on reproduit d’abord les contours intéressants de la photo sur la plaque de zinc (recto). Le dos (le verso) de la plaque de zinc est ensuite protégé à l’aide de scotch contre l’attaque de l’acide. Le recto est saupoudré de résine filtrée en grains fins à travers une poupée de tissus (un bas ou collant).

La plaque est passée sur une source de chaleur afin de faire fondre la poussière de résine. Il faut surveiller la plaque pour ne pas que la résine crame. L’aspect duveteux de la poudre laisse place à des gouttelettes brillantes laissant transparaître le métal.

Les zones du dessin sur la plaque qui doivent rester blanches sont recouvertes de vernis. La plaque peut alors être déposée dans un bac d’acide nitrique dilué dans l’eau. L’acide attaque et noircie les zones que les grains de résine fondus et le vernis n’ont pas occultées. Cette surface qui présente d’innombrables petits grains visibles (aspérités) est la grenure.

L’aquatinte* permet d’obtenir des surfaces de gris à noir suivant le temps de morsure, la densité de résine déposée, la grosseur du grain, et les répétitions de grainage.

Après la morsure la plaque sera nettoyée au white spirit pour enlever le vernis et à l’alcool à brûler pour retirer la résine.

 Par la suite, nous avons utilisé la pointe sèche* afin de se familiariser à un deuxième procédé de morsure à l’acide.

La plaque de zinc (recto) est complètement recouverte d’un vernis, le verso toujours scotché. Le graveur exécute son dessin à l’aide d’un outil, avec lequel il retire le vernis à certains endroits. La plaque est ensuite à nouveau plongée dans l’acide de façon à creuser les zones dégagées. Le bain est plus ou moins dilué et la morsure plus ou moins longue, selon la profondeur de taille que l’on veut obtenir. Le vernis est ensuite retiré avec du white spirit.

 Puis notre plaque de zinc peut être utilisée dans un procédé d’impression. La technique n’a pratiquement pas varié depuis son apparition. Il faut encrer la plaque si possible tiédie pour diffuser correctement l’encre.

L’essuyage du surplu doit se faire tout en douceur et de façon uniforme. L’idéal est d’utiliser de la tarlatane (Etoffe de coton très légère provenant d’Inde). On peut employer ensuite du papier journal ou d’annuaire pour frotter à plat la plaque. Un dernier essuyage au papier de soie permettra de donner à l’impression un résultat optimal.

La plaque est recouverte d’une feuille de papier gravure préalablement humidifiée, recouverte de langes et passée sous presse. Celle ci est composée de deux rouleaux superposés qui obligeront le papier à venir chercher l’encre dans les tailles du zinc en passant au milieu de ces mêmes rouleaux, sous une forte pression. L’encre se transfert sur le papier et le résultat final est inversé par rapport à l’image gravée sur la plaque.

L’aquatinte* donne un grainage de la surface, qui convient particulièrement aux effets picturaux. On peut ainsi obtenir toutes les valeurs de clairs-obscurs avec une douceur comparable à celles d’un lavis ou d’une aquarelle. Tandis que la gravure en creux à la pointe sèche* imprimera des traits plus fortement et sert donc à souligner, par exemple, des détails.

La plaque peut être également retravaillée à la pointe-sèche*, avant une nouvelle impression qui se reproduit à l’infinie avec une grande rapidité d’exécution.

~  Le Résultat :

gravure.jpgTout le projet en cliquant sur la photo !