Glossaire

*All-over: Technique picturale apparue dans la peinture abstraite américaine avec Jackson Pollock en 1945, qui consiste à asperger la totalité de la surface d’une toile posée à plat sur le sol avec de la couleur. Par ce procédé le tableau semble se prolonger au delà des bords, éliminant ainsi le problème du champ. à une répartition uniforme des éléments picturaux sur la surface totale du tableau qui semble se prolonger hors de l’œuvre.

1alloverbubble.jpg

*Aquatinte ou Aquateinte : un dérivé de l’eau forte, par lequel on obtient différentes tonalités par la morsure, plus ou moins prolongée, dans un bassin d’acide, d’une plaque de métal recouverte d’une couche de résine.

*Arte Povera: (tiré de l’italien => art pauvre) attitude plus qu’un mouvement artistique, apparu en Italie dans les années 60. S’oppose à l’industrie et à la société de consommation, par l’utilisation de matériaux bruts : sable, terre, bois, plâtre… Privilégie la démarche, le geste, plutôt que l’objet fini en rendant signifiant, des objets insignifiants.

*Bichromie: procédé d’impression en deux couleurs. C’est souvent le noir qui est associé à une autre couleur. Aujourd’hui la quadrichromie est plus répandue. A l’aide de quatre couleurs : cyan magenta jaune et noir, on restitue parfaitement toutes les autres couleurs d’un élément original à imprimer.

*Clair-osbcur: contraste. Jeu d’intensité d’ombres et de lumières mettant en valeur le relief et la profondeur d’un objet ou d’un personnage.

*Diptyque: oeuvre. Peinture ou sculpture composée de deux panneaux, fixes ou mobiles, qui se complètent l’un l’autre.

*Eau-forte : acide nitrique étendu d’eau, utilisé par le graveur pour faire mordre la plaque de zinc là où le vernis a été enlevé par la pointe. On obtient une plaque de zinc gravée; puis une estampe obtenue au moyen de cette planche.

*Filigrane: dessin qui apparait sur certains papier quand quand ils sont regardés à la lumière, par transparence.

*In situ: (tiré du latin => sur place) en art : une oeuvre in situ prend en copte le lieu où elle est installée, elle s’y inscrit. On l’observe sans la prélever ni la déplacer par opposition à in situ.

*Layout: (tiré de l’anglais => disposition) Le papier layout est disposé aux feutres pour un résultat lisse et sans traces. Du verbe « to lay » qui signifie «coucher » quelque chose de la feuille, il fait référence aussi, en anglais, à un « dessin » ou un « tracé ». Il est pourvu d’une barrière chimique empêchant l’encre de traverser l’épaisseur de la feuille, et est assez fin pour permettre de décalquer. Seule, une face du papier est utilisable, celle dont le feutre ne s’étale pas au doigt.

*Photogramme: image photographique obtenue sans appareil photo en posant des objets sur une surface photosensible*.

*Photosensibilité: propriété de certains matériaux à réagir à la lumière.

*Pointe-sèche : à la fois un outil et le terme désignant un procédé de gravure.

*Raisin: format de papier très utilisé en dessin de 50 cm par 65 cm de dimensions. Il tire son nom de la grappe de raisin en filigrane* dont il était marqué autrefois.

*Rendering: (tiré de l’anglais => rendu) technique de rendu réaliste de matières par différents outils, souvent informatiques par imagerie de synthèse. Le render est le dessin final.

*Série: ensemble d’éléments, répétés, de même nature constituant une unité.

*Trame: en dessin, la trame est une succession de hachures simples ou croisées pour créer des effets d’ombres et lumières et suggérer le volume d’un sujet. Le dessin n’est pas cerné, c’est la hachure qui le fait apparaitre. On créait des contrastes en variant les différentes épaisseurs ou graisses des outils (techniques sèches : stylo, feutre, crayon, mine de plomb, craie conté, fusain, plume et encre de chine, etc.) et/ou en jouant sur la densité des traits, par des hachures plus ou moins serrées et appuyées ou par des hachures croisées. Non seulement la trame représente une valeur ou une tonalité dans une composition, mais elle offre aussi un effet de texture (ex : suggérer la texture réaliste de la pierre…). L’apparence de la trame peut être également très variée (traits droits, courbes, brisés, etc.) offrant ainsi une grande richesse tonale.